Romainville, la ville de Biocitech

 dans Romainville

Romainville est une ville scientifique, notamment grâce à Biocitech, parc d’activité lié aux biotechnologies. Mais c’est aussi une ville historique, d’abord avec la construction de la mairie de Romainville, pour laquelle le Duc de Noailles, propriétaire du château, vend un emplacement en 1829. La construction de la mairie date de 1867, l’architecte est Paul-Emile Lequeux. A l’époque, il s’agissait d’héberger aussi une école dans une bâtisse de trois étages dont l’entrée est encadrée de pilastres et colonnes doriques.

Le bâtiment est inauguré le 20 décembre 1873 par le maire de l’époque, Émile Genevoix.

Trente ans après, la mairie est agrandie notamment par une salle à cheminée monumentale, surmontée de deux statues allégoriques symbolisant la Cité. En 1963, l’extension se poursuit sur l’avenue Paul-Vaillant-Couturier, pour accueillir les services administratifs.

Enfin, en 1993, la cheminée est décorée d’un médaillon central avec une vue du château de Romainville d’après un dessin du 18e siècle.

Constructions et rues typiques de Romainville

Les rues du vieux Romainville, à l’aspect campagnard ont traversé des siècles. Leur tracé initial, ainsi que la structure d’un bâti bien conservé et à échelle humaine, n’ont pas changé depuis 150 ans. Un chemin est d’origine qui suit le trajet des ânes de l’époque.

D’anciennes fermes du 18e siècle, ou maisons de cultivateurs, pittoresques avec leurs entrées charretières ou cochères subsistent dans le centre-ville (rue de Paris, rue Joseph-Bara, rue Gabriel-Husson, rue Saint-Germain) et contribuent à l’aspect campagnard du cœur de village.

Le caractère villageois est marqué par les rues étroites, sinueuses et par les trottoirs réduits. Le centre ancien possède des constructions de même matériaux (brique et roche de meulière), de même volume et de même hauteur.

Entre 1900 et 1940, on compte de nombreuses boutiques et lieux de consommation qui sont fréquentés par les romainvillois et les visiteurs. On retient l’extrême animation d’un centre où se trouvent boutiques et débits de boissons. L’afflux de parisiens, les fins de semaines avec la déserte du tramway, permet ce développement ainsi que celui des bistrots et guinguettes.

Les constructions de Romainville sont parfois très typiques, comme ces maisons, situées du n°20 au n°22, rue des Bas-Pays, construites aux environs de 1870. D’abord propriétés du maître-carrier Gauvain, elles sont par la suite données en location à la société Mussat et Binot qui y loge des ouvriers à partir de 1910.

Recommended Posts