Nexdot, du laboratoire à l’industrie

 dans Résidents

Nexdot a été créée en 2010 à l’initiative de Benoit Dubertret et de Maurice Guillou, pour valoriser les résultats de recherches fondamentales obtenus au Laboratoire de Physique et d’Étude des Matériaux de l’ESPCI (Ecole Supérieure de Physique et Chimie Industrielles de la Ville de Paris).

Les travaux de Nexdot portent avant tout sur la production et la synthèse de « Quantum Plates », une toute nouvelle génération de Quantum Dots, et sur l’encapsulation de nanoparticules.

Les Quantum Plates sont des structures matérielles solides de l’ordre du nanomètre, dont les propriétés optiques et électroniques dépendent directement de la taille, et peuvent être contrôlées avec une précision atomique sur l’épaisseur. Ceci en fait un matériau d’avenir dans de nombreux domaines industriels, notamment la fabrication d’écrans, l’éclairage, le stockage d’énergie, la détection infra-rouge ou l’imagerie médicale.

Une croissance rapide

En mai 2014, Nexdot co-organise la conférence « 30 years of colloïdal quantum dots » à Paris, qui rassemble tous les acteurs mondiaux du secteur, en particulier Louis Brus, Aleksey Yekimov et Alexander. L. Efros, les trois chercheurs à l’origine de la découverte des quantum dots.

En 2016, Nexdot lève 3,5 millions d’euros auprès d’investisseurs externes. Début 2017 la BPI octroie 2,8 millions d’euros de fonds supplémentaires dans le cadre des Projets Industriels d’Avenir PIAVE). Ces fonds servent à construire une équipe de docteurs, d’ingénieurs et de techniciens avec des compétences de très haut niveau dans le domaine, ce qui en fait une équipe de recherche de tout premier plan. Ils permettent également l’acquisition d’équipements supplémentaires, indispensables pour l’adaptation des méthodes de synthèse à l’échelle industrielle. Ces investissements vont aussi accélérer la mise au point de méthodes de caractérisation spécifiques pour l’adaptation des quantum plates aux chaînes de production existante.

En 2016, Nexdot quitte les locaux de l’ESPCI, pour s’installer dans le centre technologique Biocitech, avec plusieurs laboratoires plus grands et mieux adaptés à son activité.

En 2018, Nexdot signe son premier contrat de développement avec un partenaire industriel d’envergure mondiale.

En 2019, Nexdot double ses surfaces de laboratoires et de bureaux au sein de Biocitech.

Les fondateurs : Benoit Dubertret et Maurice Guillou

C’est en 2002 que Benoit Dubertret rejoint le CNRS à l’École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris (ESPCI ParisTech), après avoir passé 6 années aux Etats-Unis ; d’abord au Massachusetts Institute of Technology (MIT), puis comme post-doc à l’Université de Rockefeller (Manhattan, NY) auprès d’Albert Libchaber, un physicien pionnier de l’ainterface physique/biologie.

Conscient de l’intérêt et des perspectives offertes par les nanoparticules, il recrute et anime à l’ESPCI une équipe de 20 chercheurs dédiée aux Quantum Dots au sein du Laboratoire de Physique et d’Étude des Matériaux de l’école (LPEM). Cette équipe porte le nom de « Parisian Quantum Dots ». Benoit Dubertret est aujourd’hui détaché du CNRS et se consacre pleinement au développement de Nexdot.

Ancien Directeur général adjoint du groupe Spie batignolles, acteur majeur de la construction en France, Maurice Guillou est le Président de Nexdot depuis sa création en 2010. Fort de son expérience, il apporte à Nexdot son expertise, notamment en matière de gouvernance, d’administration, de marketing et de développement commercial.

Visuel : logo NEXTDOT®

Recommended Posts